Le vote des Asniérois confisqué par le PS !

Équipe Manuel Aeschlimann Actualité

Rapport officiel de police nationale qui établissait qu’aucune pression n’avait eu lieu (Cliquez sur l'image pour la voir en grand)

Rapport officiel de police nationale qui établissait qu’aucune pression n’avait eu lieu (Cliquez sur l’image pour la voir en grand)

 

Le Conseil d’Etat annule les élections municipales sur la base d’une poignée d’attestations rédigées par des proches de M. Pietrasanta évoquant des « pressions » à l’entrée de quelques bureaux de vote.

Mais le Conseil d’Etat affirme dans le même temps que celles-ci ne sont nullement imputables à Manuel Aeschlimann.

Il est donc clairement reconnu que ni Manuel Aeschlimann ni ses colistiers ne sont à l’origine des comportements ayant entrainé l’annulation de l’élection.

Le 27 octobre 2014, le Tribunal Administratif de Cergy avait rejeté le recours de M. Pietrasanta.

Il était constaté qu’aucune irrégularité n’était venue entacher le scrutin des municipales à Asnières.

Mécontents de cette décision, M. Pietrasanta et ses amis du PS avaient demandé publiquement à Mme Taubira, Ministre de la Justice, de leur venir en aide.

Suite à cela, le Conseil d’Etat décide aujourd’hui d’annuler les élections municipales d’Asnières.

Ce faisant, celui-ci va à l’encontre du rapport officiel de police nationale qui établissait qu’aucune pression n’avait eu lieu. De même, le rapport officiel de la Commission de Contrôle des opérations électorales (Présidée par le Président du TGI de Nanterre) concluait qu’aucun incident n’était à déplorer.

Les Asniérois ne se laisseront pas confisquer leur vote par le PS.

Équipe Manuel AeschlimannLe vote des Asniérois confisqué par le PS !